Compte rendu de l'AG du 2 mars 2011

 

 

 

 

 

ASSEMBLEE GENERALE DU 2 MARS 2011

 

Présents : Claude DOUCET, Robert FOURMENTAL, Bernard COPIN, Michel GASNIER, Jean PERROT, Lucien ESQUILAT, Jean –Pierre ELBAZ, Jacques LEFEBVRE, Jacques LACOUR, Michel VILAINE, Claude GUIBERT, Robert LEBRUN, Dominique GUYOT, Jean-Pierre HALAJKO, Thierry SOVY, Serge BOUCHENY, Claude GODART, Henri SOUQUES

 

  1. Ordre du jour :

1)  Rapport d’activité 2010

2)  Projet 2011 et appel à propositions et suggestions

3)  Bilan financier

4)  Développement de l’association vers les actifs

5)  Présentation du site internet

6)  Election du Bureau

7)  Questions diverses

 

Rapport d’activité 2010

Une minute de silence est proposée en souvenir des camarades disparus depuis la précédente AG :

Henri Pucheux de Turboméca qui nous avez reçu lors de notre visite, Jacques TISSOT  adhérent de notre association et Pascal BORRELY de Dassault.

Serge BOUCHENY intervient pour souligner le bon bilan et les efforts qu’ils restent à faire pour être reconnu hors de notre périmètre de Paris. Un bon travail est effectué dans notre entreprise SNECMA. Nous sommes toujours demandeur d’une meilleure coordination avec l’IHS Métallurgie et les instituts de l’aéronautique de Bordeaux et Toulouse. Il insiste également sur l’obligation de déboucher sur une véritable collaboration avec les syndicats actifs.

Claude GODART revient sur la création de l’Association en 20005 dont le fonctionnement est assuré par le travail des retraités. La dispersion des centres et les distances sont des difficultés supplémentaires pour le fonctionnement et la tenue des réunions.  On peut se féliciter de la tenue de notre AG à Villaroche qui nous rapproche des centres de production.

Nous remercions le Syndicat CGT et le Comité d’Entreprise  de nous accueillir dans ses locaux.

Nous avons eu des difficultés avec le musée SNECMA pour organiser une visite. Il semble que le responsable n’a pas pris la mesure de notre activité en se retranchant derrière des problèmes politiques pour nous refuser une visite le 3 mars et nous proposer l’auditorium pour 1800 € !

Devant ce refus, nous avons écrit une lettre au PDG de la SNECMA.  Ce courrier a débloqué la situation puisque nous sommes accueillis cet après-midi par un guide pour la visite du musée. L’auditorium était même devenu gratuit pour nous.

Notre activité a généré la publication de 3 cahiers en 2010. Le numéro 13 vient de sortir en début 2011 et le numéro 14 va aborder la bataille des salariés pour le civil.

Nous participons aux divers colloques sur :

Communication et propagande patronale

Lutte et grève des commandes numérique au Creusot avec un texte de Claude Doucet

Débat dans la région Ile de France.

Il est à noter que nos camarades d' Hispano ont sorti un livre sur leur Histoire sociale.

Les objectifs sont maintenant de publier une nouvelle brochure résumant nos cahiers d’histoire ainsi que la préparation pour 2013 d’une publication sur les 1 500 francs pour tous et sa lutte mémorable en 1988.

Nous avons besoin de nous rapprocher des instances syndicales « actifs » mais également de nous faire connaitre chez les retraités. Le besoin de collaborer avec la coordination CGT est indispensable. Des débats dans les CE pourraient être assurés si nous en avions la demande.

La mise en place de notre site internet va nous permettre de faire connaitre notre travail plus facilement auprès des actifs et des retraités.

Claude DOUCET insiste sur la nécessaire coordination entre l’IHS et notre association. Suite au colloque du Creusot où il est intervenu sur la grève des commandes numériques à la demande de la fédération, il s’interroge sur cette initiative de l’IHS alors que la même grève s’est également déroulée à Villaroche. Il pose la question de la retombée de ce colloque dans les entreprises.

D’une manière générale se pose la question sur l’utilité de nos travaux si nous restons entre-nous. Il faut aller plus loin car nous effectuons des travaux qui doivent servir la CGT et les actifs.

A Corbeil, nous avons commencé à collecter les souvenirs et écrits des anciens militants pour conserver la mémoire. AHS SNECMA doit effectuer la même démarche pour les différents centres. Cela doit être un objectif de travail pour cette année.

Lucien ESQUILAT en a déjà récupéré dans les archives de JP TIMBAUD. Il faut une formation d’historien pour les analyser.

Thierry SOVY annonce que Pierre Benoit vient de nous faire parvenir un texte sur la nationalisation. Il faut s’orienter vers le rassemblement des témoignages et mémoires vécus des camarades dans les entreprises.

Serge BOUCHENY rappelle que la brochure sur Mai 68 s’est fait à partir des textes de militants des divers centres.

Jean Pierre ELBAZ est satisfait de la participation à notre assemblée. Il souligne le chemin parcouru depuis 2005 malgré les difficultés. L’idée de faire l’assemblée sur un site productif est une bonne idée qui nous permet de nous rapprocher des actifs. Il explique que l’IHS a sollicité Doucet sur la grève des commandes numériques car elle fait partie de la bataille sur la reconnaissance de la qualification sur les nouvelles technologies. C’était une étape de la lutte pour une avancée sociale.

C’est la première fois qu’un secrétaire général de la métallurgie assiste à un colloque reconnaissant ainsi l’utilité des travaux pour faire connaitre l’histoire sociale.

Michel GASNIER rappelle qu’il y avait plein d’objectifs à la création de notre association.

Celui de devoir de mémoire et d’être un outil pour les futures luttes.

L’idée de sortir une brochure sur les 25 ans de la lutte sur les 1500 francs doit être conduite avec les actifs. Il faut un contact dans chaque centre pour construire cette publication mais également pour faire progresser notre activité chez les actifs

Serge BOUCHENY propose de demander à des actifs de participer à l’élaboration des bulletins.

Henri SOUQUES aborde la publication d’une brochure sur les 1500 francs. Beaucoup de militants qui restent actifs ont connu cette période, cela peut nous permettre de contacter les syndicats sur un sujet qui reste dans les mémoires. De plus, nous avons tout le matériel disponible avec des photos, tracts et notes de service. Nous n’aurons pas de mal pour les témoignages sur cette belle lutte qui nous a marqué. Pour les 25 ans en 2013, nous serons près mais il faut s’y mettre cette année.

Claude GODART revient sur les rencontres que nous avons effectuées à Chatellerault, Turboméca et dernièrement à Montereau. Nous sommes toujours bien accueillis et nous faisons donc des efforts pour nous faire connaitre des actifs mais ce n’est pas facile pour diverses raisons dont celle du temps passé par un élu dans le fonctionnement des institutions.

Nous avons également été présents dans des congrès de syndicats actifs ainsi que dans des coordinations. Nous avions également une table au forum social de la fête de l’Huma.

Jean PERROT dit que l’histoire, ce n’est pas que le passé. Il y a 15 jours à Corbeil, des jeunes de 30 ans lui ont dit qu’ils ne pouvaient plus comprendre la situation d’aujourd’hui. Les motivations des militants d’aujourd’hui n’est plus les mêmes que ceux d’avant. Il souligne la difficulté de faire lire nos bulletins par les actifs bien que nous soyons toujours bien accueillis. Bien souvent, c’est le manque de temps des élus qui est la cause de ces difficultés.

Claude DOUCET souhaite rencontrer la Direction du syndicat de Corbeil pour échanger et envisager des choses communes. Notre objectif n’est pas de faire de la nostalgie mais faire écrire des recueils de mémoire et exprimer notre vécu par des témoignages que nous devons publier dans leur intégralité.

Alain JANVIER qui représente le syndicat des actifs de Villaroche décrit la situation actuelle du syndicat et souligne le courant d’adhésions en cours. Le site comprend 4000 salariés dont 3200 à la SNECMA .

Il est révolté car on lui a présenté notre réunion comme une réunion d’anciens.

 L’histoire peut-être passéiste et véhiculée comme mémoire ou elle peut préparer l’avenir. Il faut une réflexion sur l’histoire et une vision critique sur le passé pour s’interroger sur les perspectives qui s’ouvrent.

Il revient sur les élections professionnelles du Groupe SAFRAN. Les résultats sont contrastés à Villaroche avec une perte de 8 à 10 % dans le 2ème collège et + 10 % dans le 3ème collège.

Une baisse est enregistrée à Corbeil et des progrès sont constatés à Gennevilliers. Perte également à Saint Quentin.

Claude GODART revient sur la lutte des techniciens supérieurs et sur la nécessité de faire connaitre le bulletin qui est consacré à ce mouvement. Pour les 1500 francs, il faudra rechercher des documents dans les syndicats.

Sur les bulletins, on publie l’intégralité des interventions et des écrits sans couper personne.  Certains journaux se permettent de travestir l’histoire avec pour exemple la photo de la fête organisée avec l’occupant nazi pour la livraison du premier moteur BMW chez Gnome et Rhône. Sur cette photo éditée sur leur journal, par les amis du musée de l’air du Bourget, les allemands ont été gommés de la photo.

Nous préparons un bulletin sur la lutte pour le civil qui s’est déroulée dans les années 1970-80.

Claude GUIBERT se souvient que la commission économique du CCE avec Jacky Delys était d’une grande utilité pour les luttes économiques et d’une grande aide pour les syndicats. Il se rappelle la grande grève des salariés de Bidos pour la suppression du travail de nuit.

 

 

 

A noter : 

                Vendus 100 mai 68 à IHS Métaux au CE Gennevilliers.

 Proposition de passer la cotisation à 22 € en 2012 ( 11 € chacun  pour l’AHS et IHS)

 

 

 

 

PRESENTATION DU SITE INTERNET

Thierry SOVY nous présente sa réalisation qui va nous permettre de faire connaitre notre association via internet.

Va figurer sur le site nos écrits et diverses publications mais également des photos d’époque.

Notre site est consultable sous le nom de :

Ahs-snecma.ass-web.com

Nous fonctionnons avec un fournisseur gratuit (ASSO-WEB) + pack de 69 € à l’année pour présenter une galerie photos.

Bonne consultation de notre site et n’hésitez pas à le présenter à vos amis et camarades.

ELECTION DU BUREAU

Ne se représentent pas : Fabrice Bernardi et Michel Gasnier

Pas de candidatures nouvelles

Les autres membres du bureau sortant sont réélus à l’unanimité des présents dans leurs fonctions précédentes. 

Erreur ! Des objets ne peuvent pas être créés à partir des codes de champs de mise en forme.

Jean-Pierre ELBAZ intervient pour annoncer que Bernard Lamirand va cesser ses fonctions de président de l’IHS métaux ainsi que pierre Tavernier trésorier.

L’IHS est favorable à l’entrée d’un camarade de la SNECMA au bureau national.

Claude GODART, unique candidat, est désigné pour nous représenter à l’IHS métaux.

 

Notre assemblée générale se termine autour d’un pot de l’amitié et d’un buffet avant la visite du musée de la SNECMA à 14 heures.